+41 (0)61 265 89 11

Minimal Dataset (MiND) Projet

Journal

Register Notfalldaten Schweiz

MiND

Le projet MiND (Minimal Dataset) a été lancé par les partenaires SSC, MMC, IAS, SSMUS et SCRED (SZRNK). L’objectif du projet est de mettre en réseau les multiples partenaires tout au long du parcours du patient depuis le lieu de l’incident jusqu’aux premiers soins dans un service d’urgence d’un hôpital. La collecte des données caractéristiques minimales pour caractériser le système de sauvetage et d’urgence en Suisse assure cette mise en réseau de base.
Différents groupes de travail sont impliqués dans ce projet. L’accent est actuellement mis sur la collecte de données structurelles auprès des services d’urgence avec un mandat de service 365/24. Le groupe de travail MiND-H a caractérisé les paramètres à collecter et les a testés au moyen d’une enquête pilote en 2019. En mars 2021, cette collecte de données sera lancée pour la première fois via une application en ligne en trois langues. De plus amples informations sont disponibles plus bas sur cette page sous la rubrique « Avancement du projet/journal ».

La MiND-H contribue à l’élaboration d’un futur registre, qui comprend des données caractéristiques tout au long de la chaîne de sauvetage, depuis le lieu de l’incident jusqu’à la fin du traitement aigu dans le service des urgences. Un autre objectif est de pouvoir collecter des données de traitement pour des diagnostics d’index définis.
Au cours des 15 dernières années, un changement important dans les soins primaires des patients en situation d’urgence a également eu lieu en Suisse. Ce changement consiste à « s’éloigner de la consultation primaire du médecin généraliste » pour se rapprocher de « l’accès direct au service des urgences » de l’hôpital (Observatoire suisse de la santé ; https://www.obsan.admin.ch/de/publikationen). Seules des données caractéristiques solides permettent de quantifier de tels changements et d’étayer les conséquences qui en découlent avec des données de base. Le potentiel du projet est important et peut contribuer au contrôle de qualité contemporain. En outre, les questions d’études scientifiques concrètes pourraient être directement basées sur le réseau existant, ce qui rendrait possible des contributions fondamentales à la recherche sur les soins de santé tout au long de la chaîne de sauvetage.

Recherche

Les données anonymes sont fournies à des fins de recherche et d’évaluation.

Recherche sur les services de santé : ce domaine n’a jusqu’à présent guère été traité au niveau national en raison d’un manque de données à ce niveau.

Recherche sur les résultats : grâce à la collecte et au suivi de données (anonymisées) depuis les soins préhospitaliers jusqu’à la fin de la réadaptation.

Gestion de la connaissance

Connaissance des ressources disponibles en Suisse et de leur utilisation dans le domaine de la médecine d’urgence grâce à des données pertinentes et actualisées

L’exigence formulée par les décisions de l’IV HSM de tenir des registres dans le cadre de la « médecine hautement spécialisée » est satisfaite par des données de bonne qualité provenant du domaine de la médecine de sauvetage et d’urgence grâce à des interfaces avec un registre Swiss-RescueMed (ce qui ne peut être garanti à ce jour et n’a guère été réalisé en comparaison internationale).

Assurance de qualité

En ce qui concerne les processus de traitement des diagnostics d’index individuels.

Utilisation de définitions et de profils uniformes des services de sauvetage et des services d’urgence dans toute la Suisse en ce qui concerne la structure et le personnel.

L’évaluation comparative nationale et internationale (Benchmarking).

Journal

MiND-H Returns

Le graphique de gauche montre les soumissions de l’enquête signée. Il s’agit d’un instantané de 30 jours, se terminant le 31 mars 2021.

106 services d’urgence sont invités à participer. 2 d’entre eux n’ont pas offert de service 24/7/365 durant l’année 2019 et ne peuvent donc pas participer. Sur les 104 services d’urgence, 82 départements ont soumis des questionnaire signé et complété, ce qui équivaut à un retour de 78,8%.

Le déroulement du projet

  • 2021 Collecte de données structurelles des services d’urgence en Suisse
    En raison de Corona, cette enquête, qui était déjà prévue pour 2020, a dû être reportée. La date de mars 2021 a été fixée pour la collecte des données.
  • 2021 Groupe de travail MiND-H :
    Mise en place de représentants régionaux en tant que médiateurs entre léquipe de la MiND-H et les collègues des services d’urgence de leur région.
  • 2021 Poursuite du développement de l’application : Ajustements de l’interface utilisateur, Customer DevelopmentApplication-FLow reconception, champs de rich text pour les questions et les options, textes modifiables dans l’application, ajout de 3 langues, ajout de la gestion des données du réseau, possibilité pour les utilisateurs d’imprimer l’ensemble de leur enquête, ….
  • 2020 Groupe de travail MiND-H : Préparer l’enquête pour 2020 avec les informations obtenues, préciser les questions individuelles et les options possibles.
    2020 L’évaluation de l’enquête pilote ne peut être rendue anonyme en raison du petit nombre de participants. Par conséquent, seul le processus de l’enquête pilote sera présenté sous forme de résumé pour le Congrès suisse sur l’état d’urgence.
  • 2019 Enquête pilote auprès de 17 centres d’accueil de bénévoles.
  • 2018/19 Groupe de travail MiND-H (Minimal Dataset « hôpital ») : Développer un questionnaire pour collecter des données structurelles, un projet pilote avec des centres d’urgence bénévoles.
    • Développer des questions pour les services d’urgence.
    • Traduction des questions en FR et en IT.
    • Analyse de la demande en ligne et des exigences initiales du questionnaire pour la collecte des données.
    • Création d’une application en ligne (prototype) avec une interface utilisateur trilingue ; l’application permet d’interrompre et de poursuivre l’enquête à volonté ; les données sont localisées en Suisse.
  • 2015/16 Enquête LNA (principaux médecins urgentistes), IAS/SSMUS
  • 2014 Ordre d’initialisation (SSMUS, SSC, MMC, IAS et SCRED)

FAQ

Combien de temps dure la collecte des données ?

La collecte de données de 2019 a été lancée le 1er mars 2021 et doit être soumise par les services d’urgence participants avant le 31 mars 2021.

Où se trouvent les données ?
Les données de l’enquête sont stockées dans un serveur en Suisse.
Qu’advient-il de vos données ?

Les rapports annuels sont validés par le comité de la SSMUS et publiés de manière anonymisée. Sur demande, les données de chaque service d’urgence participant à cette collecte de données sont mises à la disposition de celui-ci, pour traitement par ses propres soins. Des analyses plus poussées des données peuvent être publiées sur proposition au comité de la SSMUS et d’entente avec le groupe de travail MiND-H. Les résultats obtenus sont intégrés dans le projet global « Registre suisse des données d’urgence » du SSC (Service Sanitaire coordonné).

Quel est l'objet de la collecte de ces données actuelle ?

La présente collecte de données met uniquement l’accent sur les données structurelles des services d’urgence actifs 24 heures sur 24 dans des hôpitaux suisses. Elle est basée sur des études préliminaires réalisées en 2006 et 2013, dont les résultats ont été publiés. Dans le cadre de la préparation de cette collecte, une enquête pilote a été réalisé en 2019, avec la collecte des données de 16 hôpitaux (Suisse alémanique 10, Suisse italienne 3, Suisse romande 3). Elles ne peuvent pas être anonymisées et ne sont par conséquent pas publiées. Il s’agissait d’une première démonstration de faisabilité, dont le résultat était heureusement positif.

Qui sont les membres du groupe de travail MiND-H ?

La liste des membres du groupe de travail MiND-H ou la liste des représentants régionaux peut être demandée au bureau du SSMUS ou au bureau du SCRED, en indiquant le motif de l’intérêt.

La liste des FAQ est constamment enrichie en fonction des demandes reçues. Si vous avez des questions concernant le projet, veuillez contacter le bureau de la SCRED en utilisant le formulaire de contact.

L’objectif du projet

  • Collecte de données de base plausibles tout au long de la chaîne de sauvetage.
  • Présentation d’une vue d’ensemble des activités des services de secours et d’urgence en Suisse.
  • Identification des ressources existantes et collecte des chiffres clés nécessaires comme base pour la planification stratégique du Service Sanitaire coordonné (SSC).
  • La mise à disposition de données anonymes sur la médecine de sauvetage, d’urgence et de catastrophe comme base de la gestion de la qualité, y compris des options de référence nationales et internationales
  • Promouvoir un consensus sur les définitions et la terminologie médicales en trois langues par le biais du processus de collecte de données de base.
  • Promotion de projets de recherche avec des déclarations de résultats pertinentes sur la base d’un réseau existant.
  • Création d’un point de départ pour la recherche de soins tout au long de la chaîne de sauvetage, depuis le lieu de l’incident jusqu’à la fin du traitement aigu initial dans un service d’urgence.

 

Glossaire

IAS
Interassociation de sauvetage
MiND-H Minimal Dataset Hospital
MiND-P Minimal Dataset Pre-Hospital
MMC Centre de compétences pour la médecine militaire et de catastrophe
SCRED Swiss Center for Rescue, Emergency and Disaster Medicine
Schweizerisches Zentrum für Rettungs-, Notfall- und Katastrophenmedizin (SZRNK)
SSC
Service Sanitaire coordonné
SSMUS Société Suisse de Médecine d’Urgence et de Sauvetage